Une guerre interdite André Daviaud

Bonjour tout le monde, j'espère que vous allez bien, on ce retrouve aujourd'hui pour la chronique du roman La guerre interdite d'André Daviaud


Présentation de l'ouvrage :
Auteur : André Daviaud


Prix : 18€


Maison d'édition :Les perséides


Collection : Aucune


Nombres de pages :  300 pages


Genre : Historique


Destiné à un public :  Adutle


L'auteur :

André Daviaud est né à La Rochelle en 1953.
Enseignant et poète, il est également l’auteur de deux romans parus aux éditions Les Perséides :
Un sourire solaire (2009), qui retrace la vie du poète René-Guy Cadou, et Mane Vechen (2011), qui fait revivre la Bretagne de l’époque gallo-romaine.
4ème de couverture : 
Deux destinées. Deux hommes.
 L’un s’est engagé dans le combat en 1942, fuyant la monotonie d’une vie paysanne.
 Il y a gagné le surnom de « Bir-Hakeim » pour avoir participé à la bataille de la France Libre.
 En suivant un chef au cou d’oiseau, 
il est ensuite entraîné dans deux guerres coloniales et vit le désastre de Dien Bien Phu. 
Le piège d’un serment fait à une femme le conduira de la révolte à la prison.
 L’autre, appelé pour une guerre qui ne veut pas dire son nom, 
est arraché à sa vie civile.
 Chahuté d’un poste à l’autre dans une Algérie de plus en plus hostile,
 il est témoin malgré lui de la « sale guerre » qui se joue sous ses yeux,
 et le marquera à jamais.
Deux faces de la France d’alors, victorieuse d’abord, puis troublée,
 déchirée entre deux destins. Deux France face à face qui, 
depuis, taisent leurs souffrances et leurs secrets.
 C’est cette guerre interdite que dévoile André Daviaud dans son nouveau roman,
 sans rien cacher de ses tourments ni de sa complexité.

 Mon avis : 
4/5
J'ai beaucoup aimé ce livre, c'est un roman bouleversant, qui est devenu encore plus triste qu'il ne l'était puisque je l'ai lu pendant l'attentat du 7 janvier...
La guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie sont deux conflits que je n'ai pas encore étudié en cours. 
Je partais donc dans la lecture de ce roman avec une total confiance en l'auteur pour qu'il m'en apprenne plus sur ces conflits.
Je tiens à le remercier très chaleureusement car son livre m'a beaucoup instruit, 
J'aime beaucoup lire un roman et avoir le sentiment d'avoir appris quelque chose une fois que je l'ai fini...
J'ai beaucoup aimé ces deux points de vues, ces deux vies différentes, 
Liés à une cause commune : la guerre ...

Je le dis encore, mais l'écriture d'André Daviaud est extraordinaire!

Elle est très poétique!
Quand  je le lisais, j'étais très pris dans ma lecture j'étais quasiment dans l'incapacité de le lâcher...
Les mots me berçaient...
Il y a une chose que je ne dois surtout pas oublier de préciser, c'est les citations : 
Dans ce roman, j'ai lu des poèmes, des phrases qui m'ont ému, fait sourire, trembler, rager,... 
Si je listais toutes les émotions que j'ai ressenti, on ne serait pas "sorti de l'auberge" !

Ce que je trouve dommage, c'est que l'auteur n'est pas aussi connu qu'il ne le mérite...
C'est la qu'on voit que la publicité,le marketing, et les blogs jouent un rôle crucial dans le fonctionnement d'un livre...

En bref :  Un très bon livre  et qui j'espère, va être lu par un grand nombre d'entre vous...

Commentaires

  1. Magnifique chronique qui me donne envie de découvrir ce livre. Je le note.

    RépondreSupprimer
  2. bonjour Florent
    je suis touchée par ta chronique encore plus que d'habitude ce livre sans couverture extra super magnifique , t'a emmené dans des sentiments ,de horizons différentes des lectures que tu pourraient avoir au quotidien quoique tu sois un gars curieux ,ouvert ,réactif en bref un neveu du net magique hihihhihi
    je vais fair mon possible pour me procurer ce livre tu m'as touché et le sujet du livre tout autant
    merci et bonnes lectures a venir la TDN impressionnée ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire