Chanson Douce, un ouvrage en demi-teinte

J'ai lu le dernier roman de Leila Slimani, Chanson Douce, lauréat du Prix Goncourt 2016, et je n'en n'ai pas pensé ce que j'aurai voulu.
Chanson douce, le deuxième roman de Leila Slimani.



Et voici un Synospis de l'ouvrage :
Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.


Mon Avis : 
      Petite précision avant de donner mon avis, ce dernier est personnel et n'engage que moi. Si ce livre est le prix Goncourt, il y a forcément une raison ! Je ne suis pas la pour critiquer de telles instances !

     Ce roman m'a fait de l'oeil depuis que j'ai vu Leila Slimani à La grande librairie, émission littéraire hebdomadaire de François Busnel. Sa manière de présenter son ouvrage m'avait directement attiré! Et j'ai eu de suite envie de le lire.
J'ai tardé cette lecture au point de le voir recevoir le prestigieux prix Goncourt avant de l'avoir lu!
Il m'était légèrement sorti de l'esprit, et quand je l'ai vu en librairie, je me le suis procuré.
Il a un peu trainé, mon envie de le lire c'est dissipée, et il y a peu, je l'ai revu et lu très rapidement!

     Globalement, j'ai adoré ce roman! Il fait 230 pages, et  les 220 premières sont  magiques! Seulement,  les dix dernières furent pour moi la dégringolade.
Le roman commence par nous annoncer le dénouement :" Le bébé est mort". Cet incipit permet de mettre directement en alène le lecteur, qui est plongé dès le début dans l'intrigue.
Les parents sont des monsieur et madame tout le monde, ce qui permet une grande identification de la part des lecteurs, ils sont branchés, se sont de jeunes parents, confrontés à la réalité du travail et donc obligés de devoir embaucher une nounou.

     Avec un tel résumé, le récit pourrait paraitre ennuyeux au possible, mais bien au contraire! L'écriture est belle et captivante, l'intrigue permet de tenir une histoire,aux premiers abords banale, captivante et donne envie de poursuivre la lecture.
Durant la lecture,on se demande comment Louise ( la nounou) va faire pour tuer les enfants.
Les parents sont aveuglés pas cette nourrice qui parait angélique !
L'histoire est bien ficelée et est très réaliste,  on pourrait croire lire un reportage tant les faits narrés paraissent véridiques!

     Ce qui a gâché ma lecture, qui partait, il faut l'avouer, sur un coup de coeur, c'est la fin!
Tout le roman dégage une pression intense, et il se termine en dix petites pages.
Je ne m'attendais pas à une telle fin. Je l’espérerais mieux étayée, plus claire, et surtout, je ne voulais pas qu'elle procure cette impression de baclé.
 Leila Slimani avait réussi à créer une pression intense, j'avais rarement lu cela, et d'un coup, tout s’effondre.
Je suis donc sorti de ce roman très frustré, et c'est  dommage quand on lit un livre qui fini sur une note salée, on ne retient que ça...

Avec du recul sur ma lecture, est est en demi-teinte. Beaucoup de positif, une histoire banale rendue hors de commun, mais une fin en dix pages qui pour moi est comme un coup de vent qui détruit un chateau de carte.

__________________________________________

Voila pour mon avis, il est personnel et je peux conseiller de le lire, rien que pour sa construction et son style qui reste très original !

à très bientôt...

Commentaires

  1. Ah je ne vois pas beaucoup passé des articles sur ce roman. (Ou en tout cas pas dans mon cercle de blogueurs proche car il lise peut de contemporain!) Je suis curieuse du coup de le découvrir. J'ai hésité à investir dans l'audio-books il y a peu. Ton avis est très positif sortie de la fin qui a modulé ton ressenti. Je peux comprendre ton retour! Merci pour ta chronique.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire